Une formation, oui mais avec quelle reconnaissance ?

Partir en formation sert à acquérir de nouvelles compétences. Les personnes à la recherche d’une formation veulent bien souvent une formation reconnue. Mais qu’est ce qu’une formation reconnue ? Comment s’y retrouver ?

14_Une formation, oui mais avec quelle reconnaissance
La reconnaissance des diplômes.

Zoom sur les niveaux d’études

L’Education nationale a élaboré une grille des niveaux d’études. Cette grille sert de référence pour se renseigner sur le niveau visé par une formation.

Les niveaux Des certifications
Niveau I Bac + 5 et plus : master, doctorat, etc.
Niveau II Bac + 3/4 : licence, master 1, etc.
Niveau III Bac + 2 : BTS, DUT, etc.
Niveau IV Bac, Bac pro, BP, etc.
Niveau V CAP, BEP, BPA, BEPC, etc.
Niveau VI De la 6e à la fin de la 3e
Niveau IX Sans niveau spécifique

 

Ainsi on sait, par exemple, qu’une formation correspondant au niveau V, est de même niveau qu’un CAP.

Les reconnaissances officielles

Le mot “diplôme” est un mot très utilisé à tort et à travers. Et les termes diplômant, qualifiant, certifiant peuvent prêter à confusion. Pour s’y retrouver, retenons trois reconnaissances officielles.

Officielles car faisant l’objet d’une publication au Journal officiel ou dans une convention collective :

  • L’inscription au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
  • La reconnaissance par les branches professionnelles
  • Les habilitations nécessaires à l’exercice d’une profession

Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) sert de référence dans le domaine. Le RNCP répertorie les certifications professionnelles reconnue par l’Etat et les branches professionnelles. L’inscription d’une certification au RNCP se fait :

  • De droit, ce sera le cas des diplômes de certains ministères, par exemple : CAP, bac pro, BTS, DUT, licence, diplôme d’ingénieur, titre professionnel ou encore le diplôme d’Etat aide soignant, BPJEPS, etc.
  • Sur demande de l’école. Dans ce cas l’école ou l’université doit faire une demande pour que sa certification soit inscrite au RNCP. Par ailleurs, elle devra régulièrement renouveler cette inscription.

La reconnaissance par les branches professionnelles

Les branches professionnelles ont créé des certifications spécialisées regroupant des compétences très ciblées autour d’un métier.

A savoir que ce type de certification, sauf si elle est inscrite au RNCP, ne correspond pas forcément à un niveau d’études et ne sera pas considéré comme un diplôme en tant que tel. Les certifications de branches sont cependant très appréciées des employeurs du domaine d’activité.

Les plus connues sont les Certificats de qualification professionnelle (CQP).

Les habilitations nécessaires à l’exercice d’une profession

Certaines professions demandent d’avoir suivi une formation spécifique pour pouvoir travailler. Cette formation ne mènent pas à une certification inscrite au RNCP ou à une certification de branche professionnelle. Il s’agit alors d’habilitations et dans celles-ci on retrouve par exemple :

  • Les CACES
  • Les habilitations électriques (ex. H0 ou B0)
  • Le permis poids lourd (CE) ou le permis transport en commun (D)

Les formations reconnues sur le marché du travail, par les professionnels

La reconnaissance par l’Etat, par une branche professionnelle ou par ce que la formation est obligatoire pour l’exercice d’une formation est une chose. La reconnaissance sur le marché du travail en est une autre.

Les employeurs sont bien souvent à la recherche d’un candidat ayant un diplôme dans le domaine qu’il recherche. Dans ce cas ils ont peut-être une préférence pour une formation plutôt qu’une autre.

Les employeurs sont en effet attentifs à la formation ou à l’école qu’a fait le candidat. Certaines écoles sont très appréciées des recruteurs.

Pour s’informer sur la renommée des écoles et connaître les diplômes ou les cursus recherchés par les entreprises – donc reconnues sur le marché du travail, prenez contact avec des professionnels du métier que vous visez !