Salariés, financer sa formation

La formation peut être à l’initiative de l’employeur ou du salarié. Il existe alors plusieurs modalités de financement qui dépendent de l’objectif de la formation visée : évoluer dans son entreprise, changer de métier, mettre à niveau ses compétences, s’adapter à un poste de travail. Chaque solution a ses propres critères de financement et son financeur.

Le congé individuel de formation

Le Congé Individuel de Formation (CIF) est un congé qui permet de suivre une formation longue pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Ce dispositif est accessible aux :

  • salariés du privé en CDI, ayant 2 ans d’ancienneté professionnelle dont une dans l’entreprise où il est actuellement, c’est le CIF-CDI.
  • salariés en CDD ou les demandeurs d’emploi dont le dernier contrat est un CDD sous réserve d’avoir 24 mois d’activité professionnelle au cours des 5 dernières années dont 4 mois de CDD consécutifs ou non au cours des 12 derniers moins (des conditions particulières existent pour les moins de 26 ans), c’est le CIF-CDD

Comme il s’agit d’un congé, si vous êtes salarié en CDI vous devez demander une autorisation d’absence de leur employeur pour pouvoir suivre la formation. En effet, dans le cadre d’un CIF-CDI la formation se déroule sur le temps de travail.

Le CIF est l’un des dispositifs pour lequel le Fongecif (ou un autre OPACIF selon votre secteur d’activité) peut être un financeur pour couvrir les frais de formation et prendre en charge votre rémunération pendant la formation.

La formation hors temps de travail

Tout comme le CIF, la Formation Hors Temps de Travail (FHTT) permet  de partir en formation pour une formation longue afin d’évoluer ou se reconvertir librement.

La FHTT est également un dispositif que peut financer le Fongecif (ou un autre OPACIF selon votre secteur d’activité).

A la différence du CIF, la FHTT :

  • N’est accessible qu’aux salariés en CDI
  • La formation se fait sur le temps libre, c’est-à-dire en dehors du temps de travail

L’avantage de ce dispositif est que votre employeur n’a pas à être informé de la démarche engagée. Il n’y a donc pas de demande d’autorisation d’absence à déposer.

La prise en charge ne concerne que les frais de formation et les frais annexes sous certaines conditions.

Le plan de formation

Le plan de formation est un dispositif à la charge de l’entreprise.

Il existe dans toutes les entreprises : à vous de faire la démarche auprès de votre employeur pour identifier la formation (direction ou service RH, direction ou service formation, comité d’entreprise ou employeur). L’employeur est libre d’accepter ou non la demande.

L’employeur peut être à l’initiative de la démarche et vous proposer de suivre une formation.

Le plan de formation concerne :

  • Les actions d’adaptation au poste de travail ou liée à l’évolution ou maintien dans l’emploi
  • Les actions de développement des compétences

Il peut être également être utilisé pour financer une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou un bilan de compétences.

Selon l’objectif défini, la formation pourra se dérouler pendant ou en dehors du temps de travail.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Ouverte à toute personne âgée d’au moins 16 ans en emploi ou à la recherche d’un emploi, et pour tout jeune de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage, le Compte Personnel de Formation (CPF) permet de choisir une formation tout au long de sa vie pour favoriser son évolution professionnelle.

Les heures acquises au sein du CPF peuvent être mobilisées pour :

  • Acquérir des compétences de bases
  • L’accompagnement à la VAE
  • Les formations qualifiantes inscrites sur des listes d’éligibilité

L’alimentation du CPF est automatique – 24 heures par an – pour tous les salariés à temps plein ou au prorata des heures travaillées jusqu’à un seuil de 120 heures par an et jusqu’à un plafond de 150 heures.

Le CPF peut être abondé et s’articuler avec d’autres dispositifs (CIF, période de professionnalisation, plan de formation).

Dès son utilisation, le CPF est rechargeable dans la limite du plafond.

Tout se passe en ligne (recherche de formations, gestion de votre compte, etc.) : www.moncompteformation.gouv.fr

La période de professionnalisation

La période de professionnalisation vise à favoriser, par une formation en alternance, le maintien dans l’emploi des salariés les moins qualifiés.

Cette période de professionnalisation concerne les salariés en CDI, les titulaires d’un Contrat Unique d’Insertion (CUI) et les salariés en CDD dans une structure d’insertion par l’activité économique.

La durée minimale de la formation dépend de la taille de l’entreprise.

L’entreprise et l’OPCA peuvent être sollicités pour financer cette période.

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Il permet d’obtenir un diplôme ou une certification professionnelle reconnue par l’État ou une branche professionnelle.

C’est un contrat d’alternance : vous êtes à la fois en formation et salarié d’une entreprise. Le montant de votre rémunération varie en fonction de votre âge et de votre niveau de formation initial.

Les aides publiques

La Région, le Conseil général ou encore le Crédit municipal sont également des interlocuteurs qui peuvent être mobilisés dans certains cas.

Il existe des aides publiques selon le statut : travailleurs handicapés, jeunes de moins de 26 ans… renseignez-vous !

Les financements personnels et aides complémentaires

Il est aussi possible de financer une formation avec votre budget personnel. Certaines banques proposent des prêts : prêts étudiants (selon l’âge), prêts de reprise d’études ou prêts personnels… Cela peut être très utile pour compléter un financement ou se financer une formation qui a été refusé par son employeur ou le Fongecif (ou un OPACIF).

Certains comités d’entreprises, selon la taille d’entreprise, proposent éventuellement des aides.

Des congés, sans financement, pour suivre une formation

En dehors de ces dispositifs de financement, des dispositifs existent pour vous dégager du temps pour suivre une formation (en dehors de tout financement) :

 

Salariés, financer sa formation