Ce marché est dynamique (et en constante évolution : + 4 % en 2016), et il ne va cesser de l’être : 223 000 emplois ont été annoncés à pourvoir jusqu’en 2022.

Dans ce secteur, près d’un emploi sur quatre se situe en Ile-de-France et plus de 76 % des salariés travaillent dans une entreprise de plus de 50 salariés.

La moyenne d’âge est assez élevée et ne représente pas un frein à l’embauche : 48 % des effectifs ont plus de 50 ans. La maturité et le sang-froid sont appréciés !

Les informations importantes à retenir :

  • Conditions d’exercice : véhicules scolaires, lignes régulières
  • Offres d’emploi en CDI et à temps partiel s principalement
  • Accessible aux débutants : 4 personnes embauchées sur 10 n’ont pas
    d’expérience
  • 25 % de femmes
  • ⅔ des personnes sont titulaires d’un titre professionnel
  • Un salaire moyen débutant de 1 600 à 1 800 € brut mensuel

En ce qui concerne la formation, il est possible d’intégrer ces emplois par deux
moyens différents :

  • Permis D (24 ans minimum) + formation initiale minimale obligatoire (FIMO)
  • Titre professionnel conducteur du transport routier interurbain de voyageurs (21 ans minimum) (diplôme reconnu par l’Etat)

Les intentions de recrutements des entreprises de transports sont de plus en plus importantes chaque année (+38 % par rapport à 2016). Ainsi, 19 100 emplois ont été créés en un an.

⇒ Une croissance encore plus soutenue s’annonce pour 2018. (D’après l’OPTL : l’observatoire des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique.)

Alors n’hésitez plus et rejoignez ce domaine d’activités !