Le positionnement préalable

Le positionnement préalable constitue une étape indispensable et une obligation  gratuite réglementaire (décret n°2018-1332 du 28 décembre 2018) dans l’élaboration d’un dossier CPF de transition professionnelle. Vous avez donc un rôle prépondérant à jouer dans la réussite et la validation du projet d’un candidat qui vous sollicite pour intégrer votre formation.

Positionnement-préalable-fongecif-ile-de-france-CPF

L’accord de la commission paritaire pour le financement d’un dossier CPF-TP repose sur trois critères 

  1. La cohérence du projet de transition professionnelle destiné à permettre de changer de métier ou de profession.
  2. Les perspectives d’emploi à l’issue de l’action de formation, notamment dans la région.
  3. La pertinence du parcours de formation et des modalités de financements envisagées à l’issue de l’action du  positionnement préalable.

Pourquoi remplir le positionnement préalable ?

L’objectif  de cette action est d’effectuer un  bilan afin de déterminer si la formation que la candidat a choisie est adaptée vis-à-vis de son profil, son expérience professionnelle et ses besoins pour la réalisation de son projet de reconversion. Ainsi, le cursus de formation doit s’individualiser tant sur le contenu que sur la durée. Suivre cette formation doit permettre au candidat d’atteindre un objectif professionnel précis.

document-positionnement-préalable-fongecif-ile-de-france-2

Les étapes pour remplir le positionnement préalable

Le positionnement préalable se compose de 7 étapes  indissociables  à remplir et à suivre rigoureusement  afin d’éviter un refus du dossier en commission paritaire.

1. Identifier le profil du candidat d’un point de vue de la formation continue 
A-t-il déjà suivi un CIF ? Une VAE ? Une action d’accompagnement comme un CEP ?

2. Décrire les conditions et les modalités de sélection 
Plus concrètement il s’agit de savoir comment vous l’avez sélectionné afin qu’il puisse intégrer votre programme de formation : sur dossier, entretien, ou encore examen…Sur ce point,  vous ne devez pas juste nous indiquer votre méthode de sélection mais vous devez nous formuler sur quels  critères  porte votre évaluation (sa personnalité, ses connaissances…)

3. Donner  le calendrier de la formation en cycle entier 
Date de début, date de fin, horaires, période de vacances, descriptif de la formation, vous devez tout nous indiquer ! 

document-positionnement-préalable-fongecif-ile-de-france-3

4. Établir le devis en donnant  le coût de la formation pour le cycle entier avant positionnement.
Il est nécessaire de bien renseigner les deux colonnes avec d’une part les durées personnalisées proposées au candidat après positionnement et d’autre part le cycle standard (référentiel initial).

5. Identifier  les objectifs de la formation pour le candidat

6. Démontrer la conformité et l’adéquation de l’action de formation  
L’objectif est de préciser comment votre cursus permettra au candidat d’atteindre l’objectif professionnel visé en fonction de son projet au regard de son niveau d’étude actuel.

7. Identifier les compétences transférables du candidat
Cette partie est primordiale dans le positionnement préalable,  elle vous permet notamment d’analyser si le candidat possède des connaissances, des compétences, des expériences en lien avec le programme de formation choisi et de surcroît le dispenser de suivre certains modules.

Après avoir répondu à l’ensemble de ces points et analysé le profil du candidat, vous devriez être à même de déterminer sa situation, et ainsi de lui proposer une action de formation « sur mesure ». Vous devrez lui remettre un programme et un devis personnalisés correspondant à ses réels besoins et à son objectif professionnel.

Vous avez besoin d’en savoir plus ?  Visionnez notre webinar à ce sujet et n’hésitez pas à nous contacter au 01 44 10 58 07 ou sur p.relof@fongecif-idf.fr pour obtenir des informations complémentaires.