Près de huit salariés bénéficiaires sur dix considèrent que le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) a répondu à leurs attentes.

Institué par la loi du 14 juin 2013, le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé s’adressant à toute personne – salarié, indépendant ou en recherche d’emploi – souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle. Le Fongecif Île-de-France est l’un des cinq opérateurs du CEP en région parisienne.

Infographie_CEP_fongecif_ile-de-franceSelon le dernier sondage Ifop, 80% des bénéficiaires témoignent d’une très grande satisfaction à l’égard du dispositif et 79% considèrent qu’il a répondu à leurs attentes. Le désir de réorientation professionnelle représente le moteur principal à la réalisation d’un CEP.

  • 80% des répondants sont satisfaits du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP),
  • 87% des bénéficiaires recommanderaient à leurs proches de suivre un CEP au Fongecif Île-de-France,
  • 79% des interrogés ont le sentiment que le CEP a répondu à leurs attentes.

 

Le CEP, un outil majeur dans l’accompagnement des projets de réorientation et de reconversion professionnelle des salariés

La réorientation et la reconversion restent de très loin le principal moteur à la réalisation d’un CEP : ainsi, 68% des répondants souhaitent se réorienter professionnellement et se reconvertir, avant de réaliser leur démarche de CEP. 35% souhaitent respectivement progresser dans leur carrière professionnelle et valider la faisabilité de leur projet professionnel, tandis que 26% désirent faire le point sur leurs compétences et leurs envies. Ils sont seulement 5% à souhaiter créer leur entreprise avant de réaliser un CEP. On note une différence au niveau de l’attente relative à la validation de la faisabilité du projet professionnel, plus ou moins prononcée selon le profil du bénéficiaire (faible niveau de diplôme ou CSP+, ces derniers étant plus représentés sur cette attente).

La moitié des répondants déclare que le CEP leur a permis de construire ou de préciser un projet professionnel et d’y voir plus clair notamment concernant les formations, les financements possibles ou dans une moindre mesure leurs atouts professionnels.

Suite à la démarche CEP, plus d’un tiers des répondants indiquent qu’ils envisagent de s’engager dans une formation, un bilan de compétences ou une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) suite à un CEP, de postuler à d’autres emplois que celui actuellement occupé, de reprendre un RDV avec le Fongecif (hors CEP). Seuls 5% envisagent de s’adresser à une autre structure d’information et d’orientation.

 

Le Fongecif, opérateur et vecteur de notoriété du CEP

Le Fongecif s’installe en tête des sources d’informations sur le Conseil en Evolution Professionnelle : 42% des répondants en ont entendu parler en amont par la structure,devançant d’autres moyens d’informations tels que l’entourage personnel, les recherches sur internet ou encore l’Apec, Pôle Emploi ou Cap Emploi.
Les bénéficiaires d’un CEP témoignent d’une très grande satisfaction à l’égard du dispositif (80%). Les personnes qui ont participé à des entretiens CEP de suivi en physique (94%) ou par téléphone (91%) affichent un enthousiasme encore plus constitué, tout comme celles qui ont eu plusieurs contacts avec le Fongecif (93% de celles qui ont eu trois interactions ou plus).

 

*Sondage Ifop pour le Fongecif Île-de-France, Janvier 2018