Le droit individuel à la formation (DIF)

S'informer

télécharger le guide pratique sur le DIF CDD

« Le DIF consiste en un crédit de 20 heures par an, plafonné à 120 heures maximum. »

De quoi s’agit-il ?

Le droit individuel à la formation (DIF) permet au salarié d’acquérir un crédit d’heures de formation. Il peut ensuite l’utiliser, en accord avec son entreprise, pour développer ses compétences, réaliser un bilan de compétences ou entreprendre une démarche de VAE.

Pourquoi utiliser son DIF ?

  • Pour développer ses compétences grâce à une action de formation limitée à 120 heures maximum.
  • Pour faire le point sur ses aptitudes et motivations par le biais d’un bilan de compétences.
  • Pour faire reconnaître ses compétences ou obtenir une certification par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Qui est concerné ?

Tous les salariés bénéficient du droit individuel à la formation :

  • Les salariés en CDI peuvent utiliser leur crédit d’heures de formation dès qu’ils comptent un an d'ancienneté dans l’entreprise,
  • Les salariés en CDD doivent justifier de 4 mois de travail au cours des 12 derniers mois, consécutifs ou non, dans une ou plusieurs entreprises.

Quelle est la durée d’un DIF ?

Chaque salarié acquiert un droit individuel à la formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.
Pour les salariés à temps partiel ou en CDD, les heures de DIF sont calculées au prorata du temps de travail.

Qui prend en charge les frais de formation ?

  • Pour les salariés en CDI, le DIF est financé sur le budget formation de l'entreprise.
    Si le DIF est réalisé pendant le temps de travail, la rémunération est maintenue par l’employeur. S’il est réalisé hors temps de travail, l'employeur verse une allocation de formation égale à 50 % de la rémunération nette.
  • Pour les salariés en CDD, le coût de la formation est pris en charge par le Fongecif qui rembourse également l'allocation de formation à l'employeur.
    NB : pour pouvoir bénéficier du DIF, la demande doit être effectuée pendant le contrat de travail.

Mettre en oeuvre

1

Construire son projet

Définir la formation la plus adaptée en fonction des compétences qu’il reste à acquérir pour se perfectionner dans son métier.

2

Faire une demande à son employeur

La demande du DIF est à l’initiative du salarié, mais il doit obtenir l’accord de son employeur sur le choix de l’action de formation.

3

Faire une demande de financement

Adresser une demande de prise en charge auprès du Fongecif pour les salariés en CDD.

Vous souhaitez être conseillé et accompagné dans la réalisation de votre projet ?

Rendez-vous à l’Espace projet du Fongecif Île-de-France.

Documents utiles

Liens utiles

Droit individuel à la formation (DIF)
www.droit-individuel-formation.fr

Tous les liens utiles

Haut de page