La validation des acquis de l’expérience (VAE)

S'informer

télécharger le guide pratique VAE

 

 « La VAE s’adresse à toute personne ayant au moins 3 ans d’expérience salariée, non salariée ou bénévole. »

 

De quoi s’agit-il ?

La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de faire reconnaître par un diplôme les compétences ou connaissances acquises tout au long de sa vie.
La VAE peut être à l’initiative du salarié ou proposée par l’employeur dans le cadre du plan de formation.

Pourquoi s’engager dans la VAE ?

  • Pour faire reconnaître ses compétences professionnelles.
  • Pour valider l’expérience acquise dans le cadre d’une expérience salariée, non salariée ou bénévole.
  • Pour obtenir une certification reconnue par l’État ou par une branche professionnelle inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (diplôme, titre à finalité professionnelle, certificat de qualification professionnelle).

Qui est concerné ?

La VAE est un droit ouvert à tous : salariés, non salariés, demandeurs d’emploi, bénévoles.
Il faut justifier d’au moins 3 années d’activité en rapport direct avec la certification visée, que ce soit lors d’activités professionnelles ou associatives.

Quelles certifications pouvez-vous faire reconnaître par la VAE ?

LA VAE concerne toutes les certifications qui figurent dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) :

  • diplômes,
  • titres,
  • certificats de qualification professionnelle.


Il est important de bien choisir la certification visée pour qu’elle corresponde réellement aux compétences que vous avez acquises avec les années.

Quelles sont les étapes d'une VAE ?

  • Etape 1 : L’information conseil et l’orientation vers l’organisme valideur
  • Etape 2 : La recevabilité administrative
  • Etape 3 : L’accompagnement à la préparation de la validation (facultatif mais vivement recommandé pour optimiser vos chances de réussite)
  • Etape 4 : La validation
  • Etape 5 : L’accompagnement post-jury suite à une validation partielle (facultatif)

Quelles sont les modalités et la durée de la VAE ?

Une VAE peut se dérouler sur ou en dehors du temps de travail :

Si la VAE se déroule sur le temps de travail, le salarié doit au préalable demander une autorisation d’absence à son employeur. Si l’employeur accepte, le salarié pourra alors partir en congé de validation des acquis de l’expérience. Ce congé a une durée équivalente à 24 heures de temps de travail pendant lesquelles le salarié peut:

  • être accompagné pour l’élaboration de son dossier de validation et la préparation de la validation (entretien avec le jury et pour certaines certifications, mise en situation professionnelle)
  • réaliser les actions de validation 

Si la VAE se déroule en dehors du temps de travail, le salarié n’a pas besoin d’en informer son employeur.

En plus de ces 24 heures, la VAE demande également un investissement personnel important.

Qui prend en charge la VAE ?

Si la demande validation des acquis de l’expérience émane du salarié, le Fongecif Île-de-France peut prendre en charge :

  • la rémunération dans la limite de 24 heures si la VAE déroule sur le temps de travail et,
  • en partie ou en totalité les coûts liés à la VAE (étude de la faisabilité du projet de VAE – étude de la recevabilité administrative - accompagnement - validation).

Si l’action de VAE est organisée à l’initiative de l’employeur, le financement est assuré par l’entreprise dans le cadre du plan de formation.

Conditions de financement accordé par le Fongecif Île-de-France :

La prise en charge financière pourra comprendre les étapes suivantes :

Avant votre VAE et en dehors de votre temps de travail :

  • L’étude de la faisabilité de votre projet de VAE (si cette étape est payante, le financement sera limité à 3 heures)
  • L’étude de la recevabilité de votre de demande de VAE (si cette étape est payante)

Au cours de votre VAE :

  • L’accompagnement pour élaborer le dossier de validation et se préparer à l’entretien avec le jury et, le cas échéant, à la mise en situation professionnelle.
  • La validation : la mise en situation professionnelle et/ou l’entretien avec le jury (si cette étape est payante).

Vous souhaitez réaliser votre VAE sur le temps de travail, le financement accordé par le Fongecif Île-de-France pour ces 2 étapes portera sur une durée maximum de 24 heures.

Vous souhaitez réaliser votre VAE en dehors du temps de travail : le financement accordé par le Fongecif Île-de-France pour ces 2 étapes pourra porter à titre exceptionnel sur une durée supérieure à 24 heures, si un accompagnement plus long s’avère nécessaire. Le motif précisant la raison pour laquelle l’accompagnement est de plus de 24 heures devra être indiqué dans le dossier de demande de financement d’une VAE par l’organisme accompagnateur.

Quelle que soit la modalité de réalisation de votre VAE sur ou en dehors du temps de travail :

  • L’étude de la faisabilité du projet de VAE (si elle est payante) et l’accompagnement à la préparation de la validation pourront être financés à hauteur 75 € HT de l’heure et, dans la limite de 1 800 € HT au total.
  • L’étude de la recevabilité et la validation (si elles sont payantes) pourront être financées à hauteur de 1 000 € HT maximum.

Quels sont les droits et obligations du salarié ?

Pendant son congé VAE (VAE réalisée sur le temps de travail), le salarié conserve :

  • son statut et ses droits individuels et collectifs,
  • sa rémunération et sa protection sociale habituelles.

Mettre en oeuvre

1

Trouver le diplôme

Trouver le diplôme en adéquation avec l’expérience à valider.

2

Contacter l’organisme

Contacter l’organisme valideur.

3

Faire une demande d’autorisation d’absence

Faire une demande d’autorisation d’absence à son employeur pour le congé VAE

4

Faire une demande de financement

Faire une demande de financement auprès du Fongecif (si la VAE n’est pas prise en charge par l’entreprise)

Enquête "Parcours VAE 2011" (2011)

Le Fongecif Ile-de-France publie les résultats de l’enquête « Parcours VAE 2011 ». Elle apporte des informations sur les différents moments qui rythment le parcours des candidats : le choix du dispositif, les motivations et stratégies qui sous-tendent la démarche, l’investissement des candidats, le taux de réussite, leur situation suite à la VAE.
Objectif : mieux connaître les modalités de mise en œuvre de la VAE, en identifier les difficultés en vue d’optimiser l’action du Fongecif Ile-de-France auprès des salariés bénéficiaires.
Lien vers le catalogue interactif
Lien vers l’étude intégrale (document pdf).

Haut de page